PIPASTORY

En 2010, l’agence de santé française AFFSAPPS découvre que des implants mammaires fabriqués par la société française Poly Implant Prothèse (PIP), certifiées et vendues depuis 2001 dans 65 pays (400.000 porteuses) sont remplis d’un gel de silicone non conforme, et ordonne leur retrait du marché.

Cet événement, qui trouve sa genèse dans les années 80, marque le début d’un long processus judiciaire d’indemnisation pour les femmes victimes du monde entier.

Le scandale des prothèses mammaires PIP résumé en 40 dates sur 25 ans :