Skip to content

PIPASTORY

PIPASTORY

En 2010, l’agence de santé française AFFSAPPS découvre que des implants mammaires fabriqués par la société française Poly Implant Prothèse (PIP), certifiées et vendues depuis 2001 dans 65 pays (400.000 porteuses) sont remplis d’un gel de silicone industriel non conforme, et ordonne leur retrait du marché.
Cet événement marque le début en France d’un long processus judiciaire d’indemnisation pour les femmes victimes du monde entier représentées par Olivier Aumaître, Avocat, fondateur de PIPA, dans le cadre de plusieurs procédures judiciaires qui sont détaillées dans l’infographie ci-dessous.

Dates clés ayant précédé le scandale PIP:
1993 : Interdiction du gel de silicone en France et aux Etats-Unis après le scandale Dow Corning
1993 : Directive européenne sur les Dispositifs Médicaux qui soumet leur autorisation de commercialisation au contrôle d’un certificateur
1995 : la société Poly Implant Prothèses (PIP) choisit le groupe allemand TÜV RHEINLAND comme certificateur
2001 : re-autorisation du gel de silicone en France ;
2001/2010 : la société PIP utilise un gel de silicone industriel non autorisé, mais obtient pendant toute cette période la certification de TUV RHEINLAND ; près d’un million d’implants frelatés sont vendus dans le monde entier